Les effets spéciaux

#LESMETIERSDELOMBRE #EPISODE11

Pour découvrir et comprendre les métiers liés aux effets spéciaux sur le tournage d’Aurore, nous avons discuté avec Vanya, le superviseur des effets spéciaux du tournage.

© Vanya Karamehmedović

Salut Vanya ! Est-ce que tu pourrais nous en dire plus sur toi ?

« Bonjour tout le monde ! Je suis étudiant à l’ESRA en spécialité image avec option effets visuels numériques. »

« J’occuperai le poste de superviseur VFX, c’est-à-dire des effets spéciaux pendant le tournage d’Aurore. Un univers qui ne m’est pas inconnu puisque je pratique les VFX depuis plusieurs années. »

Est-ce que tu peux nous expliquer en quoi consiste ton poste de « superviseur VFX » ? C’est un peu flou pour nous…

« Le superviseur VFX agit sur toutes les étapes du film : avant je discute avec le réalisateur, ici Valentin, concernant les plans qui vont nécessiter des trucages ou effets spéciaux. Pendant le tournage, je m’assure de la bonne mise en œuvre des installations techniques des scènes à effets, mais aussi je note les informations qui me seront utiles pour la dernière étape : la post production. C’est là que la magie opère. Les images passent par de nombreux logiciels pour être truquées et intégrées au reste du film. »

© Vanya Karamehmedović

Et tout ce travail tu vas le faire seul ? Ça ne te fait pas peur ?

« Absolument pas ! En plus de l’école, je travaille avec plusieurs réalisatrices et directrices artistiques sur des clips publicitaires pour internet. Je me suis toujours occupé comme cela et ça me permet de pratiquer au quotidien le montage et les techniques de trucages. Je travaille aussi en tant que technicien vidéo et cadreur pour des missions dans l’événementiel et pour des concerts. »

« Je suis convaincu que dans les métiers de l’image, la polyvalence et un large savoir sont des valeurs fondamentales. Avoir plusieurs cordes à son arc permet de comprendre les besoins et enjeux de chaque poste, ce qui aide beaucoup les effets spéciaux. »

Tu pourrais nous décrire un peu plus tes missions ?

« Mon travail en préparation, sur le tournage et même en post production permet donc d’élargir les possibilités à l’image et de repousser les contraintes techniques. Le poste que j’occupe me permet de travailler avec l’ensemble des outils de trucages mis à disposition. Un véritable challenge que je souhaite relever dès maintenant avec Aurore. »

Enfin, peux-tu nous décrire ton choix de travailler sur le projet Aurore ?

« Dès la première lecture du scénario d’Aurore, l’envie d’un montage expressif* et son fort potentiel de trucages m’ont inévitablement attiré. La préparation du tournage est conséquente et le travail de supervision des effets spéciaux démarre dès maintenant. Je me réjouis de faire partie de l’équipe et de prendre part au projet à travers ce métier de l’invisible. »


*Montage expressif : alternance de séquences dont les événements différent par leur lieu et temporalité


Pour nous soutenir voici notre page Ulule et notre Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *