L’image

#LESMETIERSDELOMBRE #EPISODE2

Pour découvrir et comprendre les métiers de l’image sur le tournage d’Aurore, nous avons discuté avec Nicolas Thevenin, le deuxième assistant opérateur du tournage.

© Teddy Dumont

Salut Nicolas ! Avant toute chose, nous te laissons te présenter
« Bonjour à tous ! Je suis en ESRA 3 Réalisation cinéma, je travaille en parallèle en tant que régisseur dans un centre d’art et travaille parfois sur la création de différentes scénographies pour des artistes. Sur le projet Aurore, je suis deuxième assistant opérateur. C’est-à-dire que je m’occupe de la préparation de la caméra, des retours, des objectifs… »

Pourquoi l’image ?

« Pour moi le monde de l’image c’est un monde de technique, de pixels, d’encodage de toute ces choses qui paraissent barbares pour la plupart mais sont pourtant essentielles pour créer une image que l’on désire. Mais l’image c’est surtout arriver à faire passer de l’émotion et des sensations avec juste de la lumière projetée sur un écran. Ça a un côté presque magique dit comme ça ! Etant un fan de technique, la proximité avec la caméra, c’est quelque chose que j’adore. Il y a quelque chose de très logique dans les caméras que j’aime beaucoup, il faut savoir la bichonner, en prendre soin. »

En parlant de ton équipe, peux-tu nous la présenter ? 

« Je travaille avec Mathieu Legoupil qui est premier assistant Caméra, c’est le premier responsable de la caméra et de son bon fonctionnement. Il va gérer toute la partie technique de la caméra ainsi que la mise au point durant les prises. Sacha Hayon est cadreur,il est le seul intermédiaire direct entre le cadre que veut le réalisateur et la caméra. La confiance entre le cadreur et le réalisateur est primordiale. Elyse est cheffe opératrice, elle gère l’équipe image et lumière. Elle a la responsabilité du rendu de l’image, à quoi le film ressemblera une fois que la lumière et la caméra seront installées. C’est sûrement le métier qui demande le plus de connaissance à la fois technique et créative. »

© Nicolas Thevenin

As-tu déjà travaillé avec eux auparavant ? 

« Non ! C’est assez déroutant et à la fois excitant de changer complètement d’équipe. Cela permet de remettre en cause sa manière de travailler et d’apprendre une nouvelle manière d’aborder le travail. »

Enfin, pourquoi avoir choisi de travailler sur le projet « Aurore » ? 

« Parce que Valentin (réalisateur) est un ami très proche et que j’ai suivi une bonne partie de l’écriture du projet. Outre le scénario que je trouve très intéressant notamment par la vraie volonté de jouer avec la perception du spectateur, c’est aussi parce que j’ai envie d’accompagner Valentin dans ses court-métrages parce qu’entre nous… je sens qu’il va aller loin ce p’tit ! »


Pour nous soutenir voici notre page Ulule et notre Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *