Le directeur de production, Teddy Dumont

Enfin, le voilà ! Teddy, notre directeur de production pour ce court-métrage. C’est un jeune homme ambitieux, qui aujourd’hui nous dévoile sa personnalité, ses projets et ses expériences.

© Tiago Le Meur

Teddy est également étudiant à l’ESRA et suit l’option “production”. En effet, la production c’est son domaine, ce qu’il aime et c’est surtout pour lui, son futur métier. Il raconte que cette école lui a beaucoup apportée. Il nous dit avoir acquis de nombreuses connaissances qu’il n’aurait pu avoir seul. « Grâce aux cours de l’ESRA j’ai appris des choses autant techniques, qu’administratives ou artistiques. Ça m’a permis de connaître tous les corps de métier liés à la production d’un film ainsi qu’à son élaboration, sa création. » Puis, l’ESRA, c’est aussi des rencontres qui ont permis à Teddy de réaliser d’autres projets en dehors de l’école « ça permet d’acquérir beaucoup d’expériences en plus des cours et ça c’est non-négligeable ! »

Teddy fait de sa passion son activité principale. Des projets, il en a fait plein. Par exemple, il nous raconte que dernièrement il a participé à cinq projets différents en dehors de son école. Il ne peut malheureusement pas nous en parler davantage car ils sont encore en post-production. Toutefois, il ne peut s’empêcher de décrire un peu plus un court-métrage en particulier, Le Pigeon (c.f. article Le réalisateur, Valentin Neyrac). Il l’a produit l’année dernière. L’équipe était presque similaire à celle du court-métrage Aurore  « C’était une expérience courte, mais incroyablement humaine et professionnelle ! » nous avoue Teddy. Mais ce qu’il retient de toutes ces expériences, c’est qu’il n’en est sorti que plus grand et qu’il ne se voit pas ailleurs que dans le cinéma.

« C’était une expérience courte, mais incroyablement humaine et professionnelle ! »

de Teddy

Pour lui, Aurore “c’est tout d’abord un scénario qui change du quotidien, c’est un sujet inconnu pour le spectateur et c’est très intéressant à représenter”. Voilà pourquoi c’est un court-métrage à ne pas manquer. Teddy voit dans Aurore un véritable challenge. Mais il a une véritable confiance envers ses camarades de l’équipe. « Ce projet est très ambitieux, certaines scènes vont être un réel défi à tourner. Tant sur le plan technique et narratif. Ces scènes sont cruciales pour le récit. Nous avons une excellente équipe complète, c’est rassurant mais il y a du taffe ! ». Toutefois, quand on lui demande de nous en dire un plus, il préfère rester mystérieux, « pas de spoil… ». Il nous dira simplement que ce court-métrage est « touchant, troublant et surprenant ».

Mais en plus de toutes ces choses, Teddy voit loin. On ne pourra lui enlever son ambition. À la fin de l’année, il obtiendra son diplôme, une page se tournera et la vie active commencera. Aurore, c’est un premier tremplin, une opportunité selon Teddy « de faire un travail de dingue pour (leur) permettre de débuter (leurs) carrières ! […] Nous pourrions le projeter dans de nombreux festivals et pourquoi pas à Cannes ? Ce projet est une expérience professionnelle et humaine ! » nous déclare-t-il.

Finalement, derrière Teddy se cache une personne compétente, volontaire et généreuse.


Pour nous soutenir voici notre page Ulule et notre Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *